Napoléon III – Revue du Souvenir Napoléonien hors-série n°6

Napoléon III – Revue du Souvenir Napoléonien hors-série n°6 :

Biarritz sous le Second Empire 1854-1870

 

On a beaucoup parlé de l’Empereur et de l’Impératrice Eugénie à Biarritz. Mais si leur résidence, la Villa Eugénie, a été régulièrement abordée, elle l’a souvent été de manière répétitive et erronée. À l’exception d’Yves Badetz dans les années 1990, alors conservateur au château de Pau, qui s’est attelé à la description intérieure de la demeure impériale, et d’André Lebourleux, historien amateur, passionné par le lieu, à la fin des années 2000, personne n’a songé à établir sérieusement l’histoire de la résidence impériale et de la cité en gestation sur la base des documents conservés à Paris. On constatera ici comment Louis XIV à Versailles et Marie-Antoinette à Trianon ont inspiré Napoléon III et Eugénie à Biarritz, non seulement pour la résidence et le domaine, mais aussi pour la ville nouvelle en prolongement. Modeste village à l’origine, Biarritz s’est en effet développé comme Versailles par le fait de la résidence du souverain, devenant elle aussi un lieu au rayonnement exceptionnel. Elle sera marquée à son tour par l’architecture brique et pierre de la demeure qui lancera la vogue extraordinaire du néo-Louis XIII en France.

Philippe Cachau est chercheur associé à l’Université Bordeaux-Montaigne (Centre François-Georges Pariset, EA 538).

Au sommaire du hors-série n°6 :

Introduction
La vraie histoire de la Villa Eugénie
Les débuts du projet impérial (1854)
Implantation de la nouvelle résidence
Architectes et maître d’œuvre
L’inspecteur des bâtiments et architecte de la ville nouvelle
Les artisans
Évolution du projet (août 1854-janvier 1855)
La construction (1854-1855)
La demeure impériale en 1855
La nouvelle extension (1859-1860)
Surélévation et consolidation (années 1860)
Le projet impérial
Le domaine (1855-1868)
La Plage de l’Impératrice (1855-1859)
Une cité nouvelle (1856-1870)
Séjours et fêtes
Présence et occupations du couple impérial
Entre vie bourgeoise et mondanités
Biarritz, haut-lieu du gotha européen
Conclusion
Bibliographie

Articles précédents